Majalat
Bonne gouvernance et Etat de droit
Droits des femmes

L'ONG Iran HumanRights (IHR),basée à Oslo, a annoncé qu’au moins 50 personnes ont été tuées en Iran dans les manifestations, réprimées par les forces de sécurité.

Alors que les manifestations regagnent toutes les régions du pays à la suite de la mort suspecte de la jeune MahsaAmini aux mains de la police des mœurs, IHR a dévoilé que six personnes ont été tuées par arme à feu par les forces de l'ordre dans la ville de Rezvanshahr, dans la province septentrionale de Gilan jeudi soir, et d'autres morts ont été enregistrés à Babol et Amol (Nord). Des manifestations ont eu lieu dans environ 80 villes depuis une semaine, a-t-elle ajouté.

Un média d'Etat fait, quant à lui, état de la mort de 17 personnes dans ces manifestations, mais des ONG, comme IHR mais aussi le Centre pour les droits humains en Iran (CHRI) basé à New York, avance des bilans plus élevés. « Les autorités ont reconnu la mort d'au moins 17 personnes alors que des sources indépendantes parlent de 36 » décès, a déclaré jeudi soir sur Twitter le CHRI.

Rappelons que face à la montée des contestations, des contremanifestations ont commencé vendredi pour défendre le port du voile et ce à l’appel du régime.