Majalat
Pays européens
Migration et mobilité
Sécurité et lutte contre les violences

AlikaOgorchukwu, un Nigérian de 39 ans, est décédé vendredi 29 juillet en plein centre de Civitanova Marche, une ville touristique de la région des Marches, sur la côte Adriatique en Italie, après avoir été roué de coup par un Italien âgé de 32 ans, Ferlazzo Ambulante.

Arrêté lundi 1er août, l’agresseur a affirmé que son acte « n’avait aucune motivation raciale », expliquant que la victime a voulu lui vendre, ainsi qu’à sa compagne, avec « insistance » des mouchoirs, avant de leur demander « de la monnaie ».

La scène, qui s’est déroulée peu après 14H vendredi en plein centre de Civitanova Marche, a duré près de 4 minutes et a été intégralement filmée par des passants qui n’ont pas pris la peine d’intervenir afin de défendre ou de sauver AlikaOgorchukwu.

La vidéo, qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, montre comment l’agresseur s’est rué sur la victime, qui était handicapée, a attrapé sa béquille, l’a frappé avec au visage, puis il s’est déchaîné contre elle, à mains nues, le tout dans l’indifférence totale des passants.

Cet assassinat a secoué tout le pays et a créé une large vague d’indignation à quelques semaines des élections législatives anticipées où les partis d’extrême droite sont largement donnés favoris selon les sondages.