Majalat
Libye
Bonne gouvernance et Etat de droit

Converti au christianisme depuis quatre ans, Dhiyaaad-Din Ahmed MuftahBala'ou vient d’être condamné à mort par la Cour d'appel de Misrata (Ouest) pour apostasie.

Arrêté à plusieurs reprises par des milices armées, le jeune homme a été condamné pour apostasie bien qu’aucune loi allant dans ce sens n’existe dans le pays. Les personnes qui choisissent de se convertir sont toutefois jugées pour trahison,conformément à une loi promulguée par le Congrès national général qui dispose qu’un« apostat de l'islam doit être exécuté s'il ne se rétracte pas ».

Selon la Cour d'appel de Misrata, Dhiyaaad-Din Ahmed MuftahBala'ou, qui n’a pas été représenté par un avocat selon des médias locaux, a refusé de « revenir sur sa décision de se convertir à une autre religion ».

Rappelons qu’en 2021, le département d’État américain a publié un rapport sur la liberté religieuse internationale qui a révélé que la liberté de conscience des convertis au christianisme, des athées et des musulmans qui s’écartaient des interprétations salafistes de l’islam n’était pas respectée en Libye.