Le 11 avril 2012, l’Appel de Rabat a été lancé avec l’adhésion de plus de 500 associations. L’Appel a été une réaction aux déclarations du Ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société Civile (MCRPCV) qui venait de déclencher une campagne contre les associations visant à remettre en cause leur apport, leur crédibilité et leur transparence dans la gestion. Loin de toute polémique, l’Appel se voulait :  Un rappel de la contribution fondamentale du mouvement associatif démocratique dans les réformes structurantes du pays ;  Un appel à mettre en place un cadre sain pour un débat public national sur les rôles, les prérogatives et la place de la société civile au lendemain de l’adoption de la Constitution en Novembre 2011. Un débat qui tienne compte des acquis et de la contribution du mouvement associatif dans les luttes pour l’édification d’un Etat démocratique ;  Un rappel pour que ces débats se déroulent loin de toute considération idéologique ou/et partisane et tiennent compte de la diversité sociopolitique du pays et des normes de la concertation publique ;  Une proposition des axes structurants sur lesquels les débats devraient porter.

Report
Morocco
Good governance and rule of law
Source
Alternatives Forum Morocco